Michodiere Le théâtre de la michodiere, arts live entertainment, papillonons !, simon et raymond productions et dmls tv
présentent
Steve Suissa

Steve Suissa

Après avoir suivi le Cours Florent, Steve Suissa débute, en 1990, une carrière de comédien. Il joue ensuite dans une quinzaine de pièces de théâtre et dans plusieurs films dont Nouvelle vague de Jean-Luc Godard, Neuf mois et Amour et confusions de Patrick Braoudé, ou encore Serial lover de James Huth.

Ces années d'expérience lui permettent également d'observer les méthodes de travail des réalisateurs qu’il côtoie, et de nourrir une passion pour le métier de cinéaste. Il crée sa société de production, Les Films de l’Espoir, avec laquelle il co-produit et réalise L’Envol, son premier film - largement autobiographique - qu’il a co-écrit avec Marc Esposito.

Tourné vers les acteurs et les amples histoires familiales ou sentimentales, son cinéma traverse tous les genres comme le montre son incursion dans le film noir avec Mensch. Au total, en dix ans, Steve a écrit onze scénarios, réalisé huit longs métrages et sept courts métrages, parmi lesquels Traquée, Le Grand Rôle, ou encore Cavalcade.

Il n'oublie pourtant pas sa passion première. Steve revient au théâtre comme metteur en scène en 2005 pour Pieds nus dans le parc de Neil Simon au Théâtre Marigny avec Sarah Biasini, Olivier Sitruk et Béatrice Agenin, nommée aux Molières ; en 2007 pour La Femme rompue de Simone de Beauvoir au Théâtre de l’Atelier et pour Une Liaison pornographique de Philippe Blasband au Théâtre Marigny.

L'année 2012 marque le point de départ d'une fructueuse collaboration théâtrale entre Steve Suissa et Francis Huster. Tout d'abord, il le met en scène dans Bronx de Chazz Palminteri au Théâtre des Bouffes Parisiens, puis au Théâtre Rive Gauche dans deux pièces d'Éric-Emmanuel Schmitt : Le journal d'Anne Frank et La Trahison d’Einstein avec Jean-Claude Dreyfus.
Dans sa mise en scène de L'affrontement de Bill C. Davis, Francis Huster joue aux cotés de Davy Sardou qui obtient le Molière de la Révélation Théâtrale.
Cette collaboration perdure, puisqu’actuellement, c’est dans Le Joueur d’échecs de Stefan Zweig adapté par Éric-Emmanuel Schmitt qu’on peut voir Francis dirigé par Steve Suissa.

En parallèle, toujours au Théâtre Rive Gauche, il met en scène Miss Carpenter, un spectacle écrit par Marianne James et Sébastien Marnier, où il collabore avec Éric-Emmanuel Schmitt, tout en créant deux pièces de l’auteur : The Guitrys avec Martin Lamotte et Claire Keim, et Georges et Georges avec, notamment, Davy Sardou et Alexandre Brasseur.

À la rentrée 2014, il a dirigé Michel Sardou dans une nouvelle pièce d’Éric-Emmanuel Schmitt, Si on recommençait, à la Comédie des Champs-Élysées.

Steve Suissa s’aventure également dans la mise en scène d’œuvres lyriques : Le mystère Bizet d'Éric-Emmanuel Schmitt à l'Opéra Bastille, puis La flûte enchantée de Mozart pour Opéra en Plein Air. Il n’a pas mis de côté, non plus, ses premières envies : c’est ainsi devant la caméra qu’on le retrouve régulièrement, comme dans le film de Jacques Ouaniche sorti fin 2013, Victor Young Perez.